les choses à savoir sur la santé du Singapura

 

La PKDef :

 

Le singapura est un sujet robuste, pourtant depuis 2011 grâce aux tests génétiques, nous avons découvert que les singapuras étaient touchés par une maladie, la PKDef (insuffisance en Pyruvate Kinase).

 

Nous, éleveurs responsables de singapura, nous insistons pour qu'un test génétique soit effectué systématiquement sur les reproducteurs singapuras,

 

Maladie connue chez l'abyssin (elle provoque une anémie pouvant passer inapercue mais pouvant se révéler grave sans diagnostic) et révélée sur notre race en 2011, le test a permis de connaitre le pourcentage élevé de singapuras atteints ou porteurs. Nous avons travaillé de concert avec les laboratoires UC Davis aux Etats-Unis, et les laboatoires Langford pour l' Europe. Depuis les laboratoires français ont mis au point le test abyssin pour les singapuras. Aucune étude n'a permis de révéler le nombre de sujets atteints qui avaient développé la maladie.  Cependant il est apparu nécessaire de connaître le statut de nos reproducteurs et d'éviter les mariages entre sujets atteints, qui pourtant pour la plupart ne développeront jamais la maladie. Attention pas d'affolement, un chat positif PKDef (portant les deux allèles de la maladie) n'est pas malade pour autant. Une surveillance plus soutenue est simplement recommandée afin d'éviter l'anémie.

A nous à présent de faire du bon travail et de ne proposer à la vente que des sujets dont les deux parents sont testés. Exigez donc de connaitre le statut du chaton que vous achetez.

 

En conclusion, après un vent de panique lié à la découverte de cette pathologie, et apès étude et conférence des laboratoires Langford, il s'est avéré qu'il était impossible d'éloigner de la reproduction des sujets porteurs, ceux ci ne pouvant pas développer la maladie mais seulement transmettre le gêne. Les mariages doivent donc être réfléchis.

 

mariage de deux sujets sains PKDEF N/N : sujet sains N/N

 

mariage d'un sujet sain N/N et d'un sujet porteur N/K : 50 pour cent de porteurs

 

mariage de deux sujets porteurs N/K: 50 pour cent de sujets atteintsK/K (à éloigner de la reproduction) , 25 pour cent de sujets porteurs N/K et 25 pour cent de sujets sains N/N

 

Les mariages avec un sujet positif PKDef (K/K) sont à présent à éviter.

 

En travaillant de cette manière en deux à trois générations, la PKDef ne sera plus qu'un mauvais souvenir.

 

les autres maladies :

 

Plus nous avancerons dans les tests, plus nous risquons de trouver de nouvelles pathologies.

Actuellement, les singapuras peuvent également être testés génétiquement sur  la PRA(gène CEP290) (atrophie rétinienne progressive) dans le cadre du Système de Qualificafion des Reproducteurs cliquez ici

 

Liste des Laboratoires agréés pour les tests génétiques : cliquez ici